Que sait-on vraiment de la réalité

Que sait-on vraiment de la réalité ?

physique quantiqueSelon la mécanique quantique, on peut agir sur la matière, et ce qui nous arrive à l’intérieur crée ce qui se passe à l’extérieur.

On reçoit l’information de notre corps et on l’analyse. Elle s’introduit par les organes et les sens et se filtre. À chaque étape, on élimine de l’information.

Quelque 400 000 millions de bits d’informations sont traités par le cerveau, mais on n’en a conscience que de 2 000 ! Le cerveau fixe ce qu’il est capable de voir. Nos yeux voient plus que ce que notre cerveau est capable de projeter consciemment. On ne voit que ce qu’on considère possible. Et on mélange des patrons qui existent déjà à l’intérieur de nous par le conditionnement. On crée la réalité en permanence. On perçoit toujours les choses après les avoir vues reflétées dans le miroir de la mémoire.

Pourquoi recrée-t-on toujours la même réalité ? Pourquoi a-t-on toujours les mêmes relations alors qu’on a une infinité de possibilités autour de nous ? C’est seulement quand on change et qu’on voit la vie différemment qu’on commence à attirer d’autres personnes et d’autres situations.

Les effets de la pensée sur l’eau

Les pensées et les émotions ont un effet sur l’eau.

Monsieur Emotto, du Japon, s’est intéressé à la structure moléculaire de l’eau et à ce qui peut la perturber. L’eau est le plus réceptif des 4 éléments.

Masaru Emotto a mis en place une série d’études et a constaté une différence des cristaux entre de l’eau normale, puis la même eau bénite par un moine bouddhiste. En outre, des mots optimistes écrits sur une bouteille d’eau ont également provoqué un changement de la structure de l’eau.


Monsieur Emotto a aussi prouvé que la musique avait des effets sur l’eau.

Le réseau neuronal

Que sait-on vraiment de la réalitéLe monde macroscopique, le monde des atomes, le monde des cellules, se complètent. Nous sommes tout cela.

Dans le cerveau, les neurones ont de petites ramifications qui se connectent à d’autres neurones pour former un réseau neuronal.

Le cerveau crée tous les concepts à partir de la mémoire associative. Par exemple, les pensées, les idées et les sentiments sont tous interconnectés dans ce réseau neuronal.

On construit des modèles sur la façon dont on voit le monde extérieur, et au fur et à mesure qu’on amasse l’information, on polit le monde d’une façon ou d’une autre.

N’importe quelle expérience qu’on prend du monde extérieur est toujours baignée de l’expérience qu’on a vécue et de la réaction émotionnelle. L’amour peut être en relation avec la déception, par exemple, selon son vécu.

La biochimie du cerveau

Les émotions sont conçues pour renforcer chimiquement quelque chose dans la mémoire à long terme.

L’hypothalamus est une mini-usine.

Il y a des substances chimiques pour le mécontentement, d’autres pour la tristesse, d’autres encore pour la joie, etc. Chaque état émotionnel qu’on expérimente a une substance chimique différente.


Attention ! Le cerveau ne fait pas la différence entre ce qu’il voit et ce qu’il se rappelle, car ce sont les mêmes réseaux de neurones qui s’activent (prouvé scientifiquement), alors qu’est-ce que la réalité ?

La dépendance

L’addiction, la dépendance, c’est quelque chose qui ne peut pas s’arrêter. On provoque des situations qui répondent à nos caprices biochimiques des cellules de notre corps et qui satisfont nos besoins biochimiques.

Si on ne peut pas contrôler son état émotionnel, c’est qu’on est dépendant de lui.
Les émotions contrôlent tout. Elles sont la vie. Le problème, c’est que notre dépendance n’est pas seulement psychologique, mais elle est aussi biochimique.

Si on « bombarde » la même cellule avec la même attitude et la même substance chimique sans arrêt, tous les jours, quand cette cellule se divise, la nouvelle cellule aura plus de récepteurs pour ces neuropeptides émotionnels concrets et moins de récepteurs pour les vitamines, minéraux, nutriments et l’échange de flux, et même pour l’élimination de toxines.

Influence sur le futur

Notre conscience influence les personnes autour de nous, notre futur. On participe à la création de notre avenir.

Si la réalité est la possibilité de ma propre conscience, alors, je peux la changer et l’améliorer, la rendre plus agréable.

On peut se réveiller le matin et consciemment créer la journée qu’on veut. Les petits processus qui en résultent sont le résultat de notre création. Plus on le fait, plus le réseau neuronal grandit dans notre cerveau, ce qui nous permet d’accepter que c’est vraiment possible et de le refaire chaque jour ensuite.

Je suis beaucoup ce que je crois que je suis, et je peux même être encore plus que cela. Je peux influencer mon entourage, l’espace, l’avenir. Je suis responsable de tout cela. On est tous interconnectés, tous connectés à l’univers à un niveau plus basique. On est tous des créateurs. On reparlera de tout cela avec la loi de l’attraction.

Vidéo : Que sait-on vraiment de la réalité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.